Echinacée

Échinacée

AUTRE NOM

Echinacée pourpre

NOM SCIENTIFIQUE

Echinacea purpurea

FORME

Poudre

FABRICATION

Extraction

PAYS D'ORIGINE

France, Canada, Ukraine

PAYS DE PRODUCTION

France

PARTIE DE LA PLANTE UTILISEE

Parties aériennes

PROPRIETES

Aide à soigner le rhume ; apaise la gorge, les cordes vocales et le pharynx ; stimule les défenses immunitaires

Une plante vivace aux fleurs pourpres

« Echino » en grec signifie épine. La fleur d’échinacée est de couleur pourpre et présente de petites épines, piquantes, d’où son nom. A l’état sauvage, il est possible de trouver cette plante en Amérique du Nord, dans les grandes plaines.

L’échinacée a été ramenée en Europe par les colons. Elle a été très vite adoptée pour ses propriétés immunostimulantes. Au début du XXème siècle, l’échinacée faisait d’ailleurs partie intégrante de la pharmacopée, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe.

Indispensable en hiver

L’échinacée reste probablement l’une des plantes médicinales les plus utilisées en phytothérapie pour stimuler le système immunitaire ainsi que pour prévenir et favoriser la guérison des infections hivernales.

Une étude s’est penchée sur les possibles effets curatifs de l’échinacée en cas de grippe1 . Résultat : la plante s’est montrée aussi efficace que le traitement médicamenteux de base, avec moins d’effets secondaires. La plante a même obtenu de meilleurs résultats que le traitement sur les risques de complications !

Une méta-analyse a de son côté conclu que l’échinacée pourpre pouvait à la fois réduire le risque d‘infections respiratoires et leurs complications.

Une étude réalisée en 2012 a suggéré que, sur 673 volontaires, ceux qui avaient consommé durant 4 mois d’hiver de l’échinacée étaient moins tombés malades que ceux qui avaient pris un placebo2 . Les chercheurs avaient conclu à un effet préventif de la plante.

Un extrait français

L’échinacée pourpre utilisée par les Laboratoires Olliscience est cultivée en France, en Ukraine et au Canada. La récolte se fait entre juin et septembre. Les fleurs sont ensuite séchées.

L’étape d’extraction est réalisée en France. Il s’agit d’une extraction à l’eau. Les parties aériennes de la plante macèrent dans de l’eau puis le jus est récolté, filtré et séché afin d’obtenir une poudre.

Cette poudre contient au moins 4% de polyphénols, les principaux actifs de la plante.
600 mg de poudre correspondent à 3 g de feuilles sèches.

A prendre en préventif ou dès les premiers symptômes

Pour bénéficier de l’action préventive de l’échinacée, il est nécessaire de la consommer sur le long terme, au minimum quelques semaines avant l’hiver (les études cliniques ont pu mettre en évidence un effet préventif contre les infections hivernales après 8 ou 12 semaines de supplémentation).

Pour une utilisation en curatif, il est nécessaire de la prendre au plus vite, dès la survenue des premiers symptômes, et de poursuivre la prise sur une dizaine de jours.

Les effets indésirables de l’échinacée sont extrêmement rares. Certains cas bénins de troubles digestifs, de nausées ou d’insomnies ont été rapportés.

En cas d’allergie, d’asthme ou de maladies auto-immune, parce que la plante stimule les défenses immunitaires, il est conseillé de discuter d’une prise d’échinacée avec un professionnel de santé.

Nos produits qui contiennent de l’échinacée :

Ollimmune
Ollimmune >
dès 27.90 €

Références

1 Karel Rauš et al., « Effect of an Echinacea-Based Hot Drink Versus Oseltamivir in Influenza Treatment: A Randomized, Double-Blind, Double-Dummy, Multicenter, Noninferiority Clinical Trial », Current Therapeutic Research, Clinical and Experimental 77 (décembre 2015): 66 72.
2 M. Jawad et al., « Safety and Efficacy Profile of Echinacea Purpurea to Prevent Common Cold Episodes: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial », Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine: eCAM 2012 (2012): 841315.