Sabal

Sabal

AUTRE NOM

palmier nain, saw palmetto, palmier de Floride

NOM SCIENTIFIQUE

Serenoa repens

PARTIE DE LA PLANTE UTILISéE

Fruits

PAYS D’ORIGINE

Etats-Unis

PROPRIéTéS

Anti-inflammatoires ; soulage des troubles urinaires ; préserve des problèmes de prostate

Un petit arbre aux grands effets !

Le sabal pousse aux Etats-Unis, principalement en Floride, dans des sols secs et sableux. Egalement appelé palmier nain, cet arbuste porte bien son nom. Il ne dépasse pas les 2,5 mètres.

Ses baies, qui ressemblent à des olives et qui ont pour certains un désagréable goût de savon, étaient déjà consommées par les Amérindiens. Comme dessert mais aussi pour leurs bienfaits protecteurs, principalement en cas de troubles urinaires chez l’homme. Elles étaient également utilisées pour protéger la prostate.

Un médicament indiqué dans le traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate contient d’ailleurs des baies de palmier nain.

Sabal

Pour un bon confort urinaire

L’EFSA, l’autorité européenne de la sécurité des aliments, reconnaît l’intérêt du palmier nain dans « le maintien d’une fonction urinaire normale chez l’homme de plus de 45 ans » et dans le support d’un bon débit urinaire.

L’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, reconnaît aussi l’usage de cette plante pour lutter contre les symptômes provoqués par une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), légère à modérée.

De nombreuses études scientifiques, menées depuis des décennies, ont confirmé ces bienfaits.

Ainsi, une méta-analyse regroupant les résultats de 17 études (4280 patients) conclut à un effet bénéfique d’un extrait de palmier nain sur le confort urinaire chez des patients atteints de HBP1.

D’autres études ont montré que les baies de sabal pouvaient être plus efficaces que les médicaments les plus fréquemment utilisés dans le traitement de l’HBP (inhibiteur de l’enzyme 5α-réductase et alpha-bloquant). Les effets secondaires en moins.

Pour expliquer ces actions, les scientifiques pensent que le palmier nain possède justement un effet inhibiteur sur l’enzyme 5α-réductase2. Ils ont également démontré que cet arbre avait des propriétés anti-inflammatoires intéressantes capables de limiter l’inflammation chronique de la prostate, et donc l’apparition et l’aggravation de l’HBP3.

Les baies de sabal faciliteraient l’apoptose, c’est-à-dire la mort programmée, des cellules de prostate, ce qui limiterait le grossissement de cet organe.

Une baie riche en graisses

La composition précise des baies du palmier nain reste encore un mystère. Une chose est sûre : elles contiennent une multitude d’actifs, ce qui peut

Ne soyez pas trop impatient !

Comme la plupart des actifs présents dans les compléments alimentaires, le sabal doit être pris dans la durée pour avoir le temps de s’exprimer.

Seule une prise régulière de sabal vous permettra d’obtenir des résultats sur vos problèmes urinaires ou vos problèmes de prostate.

On estime ainsi que les effets du palmier ne sont visibles qu’après 4 à 6 semaines de prise.

Nos produits qui contiennent du Sabal

Olliman
Olliman >
dès 34.90 €

Références

1 Boyle P et al., Updated meta-analysis of clinical trials of Serenoa repens extract in the treatment of symptomatic benign prostatic hyperplasia. BJU Int. 2004 ; 93(6):751-6.
2 Pais P, Potency of a novel saw palmetto ethanol extract, SPET-085, for inhibition of 5alpha-reductase II. Adv Ther. 2010 ; 27(8):555-63.
3 Latil A et al., Effects of hexanic extract of serenoa repens (permixon(®) 160 mg) on inflammation biomarkers in the treatment of lower urinary tract symptoms related to benign prostatic hyperplasia. Prostate. 2015 ; 75(16):1857-67.